Facile a lire et a comprendre regles.png

Les principes du Facile à lire et à comprendre (FALC)

La méthode « facile à lire et à comprendre » élaborée dans le cadre du projet européen Pathways est portée en France par l’Unapei et l’association " Nous Aussi ". Elle propose des règles pour aider les rédacteurs de documents à rendre l’information facile à lire et à comprendre pour les personnes déficientes intellectuelles.

La méthode FALC

Il s’agit d’une méthode développée, en 2009, avec des personnes handicapées intellectuelles, pour transcrire tout document en un texte simple et compréhensible par tous. En effet, dans « Facile à Lire et A Comprendre », le terme le plus important est « Comprendre » car il ne suffit pas de déchiffrer un texte, il faut aussi que la lecture en soit suffisamment fluide pour en comprendre le sens et accéder ainsi à l’information.

Le FALC, ce sont 53 règles à respecter pour transcrire un texte mais c’est aussi la nécessaire participation des personnes déficientes intellectuelles à cette transcription. Tout texte en FALC doit être impérativement validé par ces personnes pour que les rédacteurs soient en droit d’apposer le logo du FALC. Comme le disent les membres de l’association « Nous aussi » :

« N’écrivez pas pour nous sans nous ».

Pour en savoir plus sur le FALC : consulter le site de l’Unapei et accéder aux règles.

ETR_GIF.gif
label_falc_light2.png

Et, si vous avez un texte à traduire, faites appel aux organismes ayant reçu la marque « qualité FALC » déposée par l’Unapei.

Les organismes ayant reçu le label « qualité FALC » s’engage à produire des documents de qualité répondant aux règles du FALC et à faire participer les personnes en situation de handicap intellectuel à toutes les étapes de la production.

Vous trouverez la liste de Etablissements de Services et d’Accompagnement par le Travail (ESAT) spécialisés dans la transcription en FALC sur le site de l’Unapei dans la rubrique « Nos combats » / accessibilité.

Les principes du FALC appliqués au premier roman

Manon et Lucas.jpg

2 niveaux de lecture

2 niveaux de lecture.png
IMG_24.jpg

Témoignages

Manon et Lucas 1.jpg

Maman de Candice (11 ans) dyspraxique

Candice a voulu lire le livre le soir même de sa réception. Elle l’apprécie beaucoup. Elle le lit souvent avec son père. Les difficultés de lecture de Candice ne lui permettent pas de le lire d'une traite, mais le format, l'histoire et la mise en page font que ce concept est très intéressant.

Maman de Fanny (16 ans) atteinte d’autisme

Son visage  s’est illuminé quand elle a ouvert le paquet et retrouvé son livre « Les aventures de Manon et Lucas » qu’elle avait découvert cet été lors de son séjour adapté.

Maman de Vincent (52 ans), trisomique

Il a toujours « Manon et Lucas » a portée de main et adore le lire et le relire.

Manon et Lucas 1.jpg

Maman d’Alexandre (17 ans) syndrome de William

C’est la 1ère fois qu’Alexandre lit seul un livre et qu’il est capable de me raconter l’histoire..

Myriam sur Magies-mots – site destiné aux orthophonistes au Canada

Votre ouvrage correspond à un besoin que peu d’éditeurs ont compris à ce jour.

Quelques impressions de mes petits patients : les jeunes adorent ; aujourd'hui encore ; jeune fille de 11 ans, dysphasique - en très grande difficulté de lecture - je viens de commencer à travailler avec elle. Sa mère n'en revient pas. C'est comme si elle avait lu toute sa vie. Belle fluidité - et superbe compréhension. De plus, comme le mentionnait cette maman, pour une fois, un contenu intéressant qui correspond mieux à ses intérêts. A quand le prochain roman ?

Médiathèque de Strasbourg

Aucun livre à proposer à un public de personnes handicapées  mentales. Il existe des livres en gros caractères, braille, audio…mais rien dans cette catégorie.